site d'informations privé à but non lucratif - en soutien à ERASCLE




Le ''Pendard'' de service (Mis en ligne le 9 septembre 2017)

Une quinzaine de personnes se sont présentées en mairie de Joeuf ce vendredi à 14h pour une réunion avec le maire de la commune pour aborder les problèmes graves qui perturbent la vie des riverains dans le secteur du Val de Ravenne.

Ils étaient venus en citoyens prêts à exiger du premier magistrat qu'il remplisse ses fonctions et solutionne le dossier. Mais dès les premières minutes, ils n'étaient déjà plus que des sujets demandant au roi son intervention comme une faveur.

En habile politicien celui-ci a commencé par les entasser dans une petite salle du dernier étage de la mairie. De ce fait, certains sont restés debout. Ensuite, il a exigé et obtenu que nous (Dolores et moi) nous sortions.

De ce fait, il se plaçait en maitre des lieux. Presque: on aurait pu croire qu'il était à l'initiative de la réunion.

Nous sommes pour notre part habitués à notre politicien local et à ses sombres agissements. Le présent article n'a pas vocation d'en remettre une couche, nous y reviendrons. Notre choix s'est porté sur un personnage qu'on voit souvent sinon toujours dans les groupes organisés donc avec des participants ayant du pouvoir que les autres n'ont pas.

Ce personnage, c'est celui qui va prendre le parti du pouvoir en agressant toute personne qui menacerait celui-ci. En se positionnant ainsi, la personne qui agit tente bien entendu de glaner la faveur du pouvoir mais c'est plutôt d'un autre côté qu'il faut chercher l'explication. Il s'agit souvent d'une personne de faible caractère ou brimée dans sa vie personnelle qui trouve là l'occasion d'exister, de compter voire de briller, ne fût-ce que quelques secondes, dans la petite société constituée par le groupe.

La réunion peut être de n'importe quelle nature: une réunion de travail au sein d'une entreprise, une réunion syndicale, un conseil municipal ou même l'assemblée générale d'une copropriété. La présence de cette personne peut se révéler dans un très petit groupe mais elle est quasiment systématique au-delà d'une douzaine de participants. Ce fut le cas hier.

Pierre DESCLES, conseiller municipal à Jarny, avait baptisé ce personnage: "Pendard", non pas au sens du mot donné par le dictionnaire mais par analogie avec un personnage de Disney dans le dessin animé "Robin des Bois". Pendard y figure un des gardes du Shérif de Nottingham. Bien que Pierre DESCLES ait habituellement le sens de la formule, il n'est pas sûr que le profil du personnage du film réponde parfaitement avec celui de notre personnage réel. En effet, entre autres différences, le nôtre n'est pas officiellement aux ordres du pouvoir, il ne fait que se montrer comme favorable au Prince en prenant la défense de celui-ci et pour ce faire, il s'en prend aux "opposants".

Mais au moins ce profil a-t-il reçu un nom qui permet une économie de parole pour y faire référence.

Hier donc, alors que le Maire évoque notre départ, Nadia SALM prend la défense de notre présence.


Nadia SALM


Elle évoque à juste titre que nous habitons à proximité du Val de Ravenne et que nous sommes concernés par le problème même si c'est moins directement que les habitants des blocs. Quand le maire répond que cette réunion n'est pas politique, elle s'étonne car notre présence non plus! Quand André CORZANI parle de nous comme des "manipulateurs" ou quand il dit "j'ai un dossier comme ça sur eux" en plaçant sa main 30 centimètres au-dessus de la table à laquelle, lui, était assis, elle revient à la charge en lui balançant un courrier daté de 2008 qui évoque déjà les mêmes problèmes! Nadia a même menacé de quitter la réunion si nous n'étions pas autorisés à rester.

C'est alors que notre personnage est intervenu. "Nadia, tu me déçois" dira-t-il. Cette personne n'a rien fait pour être à l'origine de cette réunion qui reste quand même un espoir pour solutionner le problème. Elle n'était pas présente à la petite réunion qui a eu lieu chez Nadia pour obtenir une publication sur notre site d'information. Elle n'a pas répondu non plus à l'invitation de Nadia quand celle-ci a accueilli les journalistes du Républicain Lorrain. Et pourtant, au moment où le pouvoir en place est ébranlé par la force et l'énergie de celle qui a tout fait, lui, qui n'a rien fait, s'en prend à elle. Prenant la défense du maire de Joeuf, qui ne lui en saura pas gré de toutes manières, il a existé le temps d'une court moment dans l'ombre du pouvoir en place.

Finalement, au même titre que les autres personnes présentes qui ne sont pas intervenues sur ce point, notre "Pendard" espère sans doute que la réunion va pouvoir solutionner le problème de vie quotidienne dans son quartier. Nous l'espérons pour eux comme pour tous les Joviciens.



Mais en acceptant de se serrer dans une petite salle du dernier étage et en montrant leurs divisions, ces "manifestants" ont perdu leur force. Le maire leur a annoncé qu'une réunion aura lieu à la fin du mois avec le Préfet notamment et qu'ils auront un compte-rendu de cette réunion. Bref, ils ne sont pas ressortis comme ils étaient entrés: à l'issue d'une réunion de plus d'une heure, ils avaient encore pas mal d'espoir mais beaucoup moins d'unité et de solidarité.


Et toujours une décoration personnalisée


A suivre donc.

Communication:
Didier Suardi



===================================================================




n°1: Olympe, le 10-09-2017 à 23:13:
Les pers.qui ont des revendications à adresser au maire ne doivent en aucun cas se laisser impressionner par ce dernier.Ils doivent se serrer les coudes afin que celui-ci admette,peut-être,qu'il a aussi une opposition dans la rue tout simplement parce qu'il ne veut pas réagir à leur désarroi.Le vrai manipulateur dans cette affaire c'est LUI.Et il a besoin du Préfet pour faire régner l'ordre dans sa commune!!Où sont son AUTORITE et sa RESPONSABILITE?????

n°2: Roger, le 11-09-2017 à 07:26:
Le maire insulte tout le monde en disant qu'ils se font manipulés xcomme si c'était tout des gens faibles de caractère.
Et Olympa a raison, le maire a besoin du prefet pour s'en sortir avec ces familles du val de ravenne.


n°3: Olympe, le 11-09-2017 à 09:58:
De plus,de l'épais.du dos.de Mr&Me SUARDI,on s'en fiche,là n'est vraiment pas le propos.Le maire sait faire montre de son autorité ici,mais devant une famille perturbatrice et des freluquets qui mettent la pagaille dans un quartier:RIEN. Pourquoi?En aurait-il peur?Quant au Préfet,que peut-il faire? Rien,sinon demander à la police d'être un peu plus présente sur les lieux.......

n°4: MM, le 11-09-2017 à 14:19:
SI une telle pagaille se produisait rue du Chemin Noir,le maire laisserait-il pourrir la situation? Sans doute qu'il mettrait tout l'effectif des gardes municipaux en faction devt sa porte.Quant à ce qu'il dit au sujet du dos.des époux SUARDI,je préconise qu'il fasse sien le proverbe suivant : "Ne regarde pas la paille qu'il y a dans l'oeil de ton voisin,mais regarde la poutre qu'il y a dans ton oeil".

n°5: Chantal, le 11-09-2017 à 15:55:
Est-ce que les joviciens savent que cux que le maire appele manipulateurs anime ce site Laviede.fr depuis 2011 gratuitement, complètement bénévolement. Ils donnent des infos sur la ville depuis le début sans jamais mettre les autres joviciens dans les problèmes avec le maire. Ils assument tout!




Si vous souhaitez laisser un bref commentaire, vous pouvez le faire ci-dessous.
Merci d'être courtois (les commentaires non valides seront effacés)
et surtout merci de l'intérêt que vous portez à notre site.


Avant de laisser un commentaire ou de nous contacter, veuillez lire nos conditions d'utilisation

Votre signature : prénom ou un pseudo (minimum 2 caractères, max.30)



Votre adresse e-mail (ne sera pas publiée)
(les commentaires avec adresses non valides seront effacés):



Votre commentaire (max. 500 caractères):





redactionDeLaVieDe@gmail.com
Téléphone: 06 45 32 31 80