site d'informations privé à but non lucratif - en soutien à ERASCLE






Laviede a gagné! (Mis en ligne le 14 février 2018)

Le Tribunal Correctionnel de Briey et la Cour d'Appel de Nancy ont donné raison à Didier SUARDI, notre directeur de la publication. Il était attaqué pour nos publications sur le nombre d'emplois anormalement élevé occupés par des proches du pouvoir en place au sein des syndicats intercommunaux: SIRTOM (ordures ménagères) et SIAJ (assainissement).

Photo ci-dessus:
Roland GATTI (à gauche), conseiller municipal de LABRY, était également poursuivi pour avoir fait suivre un mail à ses contacts qui contenait un simple lien vers l'un de nos articles. Il a donc gagné tout comme Didier SUARDI (à droite sur le cliché)

Voir les articles incriminés:

Comment être embauché au SIRTOM (Mis en ligne le 25 octobre 2015)

Des sacs de luxe aux sacs de tri (Mis en ligne le 26 octobre 2015)

Bossons en famille: du SIRTOM au SIAJ (Mis en ligne le 27 octobre 2015)

On rappellera que les emplois en question sont financés avec de l'argent public. On rappellera aussi que la Chambre Régionale des Comptes avait pointé du doigt le nombre d'heures supplémentaires rémunérées pour ce type d'emplois: "il paraît bénéficier de volumes d’heures supplémentaires et d’heures de nuits peu conformes à la réalité."



Voilà donc à nouveau l'argent des taxes d'enlèvement des ordures ménagères utilisé aussi pour payer des honoraires d'avocat. Ceci pour tenter de réduire au silence toute critique dans la plus belle tradition des régimes totalitaires. Pour un résultat nul. Et avec une certaine insistance car après avoir perdu en première instance, les plaignants ont fait appel. Facile avec de l'argent public.


Alain FRANTZ, lieutenant du maire de Jarny et fier de l'être


Les audiences frisaient d'ailleurs le ridicule quand les magistrats énuméraient les noms et qualités des parties en cause. C'est ainsi que:
- Alain FRANTZ, conseiller municipal de Doncourt-les-conflans, fier d'être, comme il le dit lui même, un des lieutenants du maire de Jarny, président du SIRTOM
- Hervé BARBIER, président du SIAJ, employé comme directeur général des services du SIRTOM, adjoint au maire de Jarny
- Stéphane ZANIER, directeur des Services Techniques du SIRTOM, adjoint au maire de Jarny
- Anne SANTAROSSA, Responsable communication et prévention du SIRTOM, fille de Serge SANTAROSSA ancien adjoint au maire de Jarny, associée avec son père et Stéphane ZANIER dans une société commerciale à l'enseigne de "Casa Nostra", un nom qu'ils ont choisi avec une bonne dose d'humour,
- Nathalie ROUYER, née ZANIER, secrétaire du SIAJ, soeur de Stéphane ZANIER
sont venus attaquer en justice les trois articles ci-dessus pour défendre la thèse d'une "simple coïncidence" quand 5 emplois sur 13 sont occupés par des proches du maire de Jarny (*).

(*) Il n'y a que 2,5 chances sur mille milliard que cette coïncidence se produise (voir l'article du 14 juin 2016)


Hervé BARBIER


Nous parlons des postes intéressants au siège, pas de ceux qui travaillent dur et qui risquent même leur vie (il y a quand même eu un mort) en ramassant les poubelles. Nous parlons donc de ceux qui décident du nombre des collectes par semaine, de la contenance des bacs, etc. etc.



Lors de l'énumération des noms et qualités des plaignants, il y a eu des éclats de rire dans le public en première instance parmi ceux qui ont compris que ces gens venaient se plaindre de diffamation justement parce que laviede avait dénoncé cette situation.


Tribunal Correctionnel de Briey


Cette victoire judiciaire définitive est la seconde que laviede remporte devant nos élus locaux plus proches de Staline (personnalité au pouvoir) que de Voltaire (simple citoyen). Il reste aujourd'hui encore deux affaires en cours qui ont été portées devant la Cour de Cassation par Didier SUARDI.


L'affaire précédente




===================================================================









Merci de l'intérêt que vous portez à notre site.